Le week-end de Pâques, j’ai pris mes clics et mes clacs et je me suis envolée pour l’Irlande, que j’avais quitté quelques mois plus tôt lors de la fin de mon semestre Erasmus. Pendant ces trois jours, j’ai pu axé mes visites sur la prison de Kilmainham et ses alentours, un lieu où la mort et la misère étaient les meilleures amies des détenus. Envie de découvrir ce lieu glaçant ? Alors c’est parti !

La prison de Kilmainham 

La prison de Kilmainham a ouvert pour la première fois ses portes en 1796. On l’appela « la nouvelle » prison, dans le but de la différencier du donjon qui servait jusqu’alors de prison, non loin de Kilmainham. Les conditions de vies des prisonniers étaient plutôt effroyables car malgré le caractère « moderne » de cette nouvelle prison, l’aile ouest est restée plongée dans le noir durant une cinquantaine d’années, totalement dépourvue de fenêtres. Une seule bougie était disponible par cellule, faisant office de lumière mais également de chauffage pour les détenus, qui pouvaient être jusqu’à cinq par cellule.

couloirsombre

D’ailleurs dans ces cellules, on retrouvait tous types de prisonniers : des hommes politiques, des femmes et des enfants. Il y eut d’ailleurs une recrudescence de prisonniers lors de la Grande Famine qui toucha l’Irlande de 1845 à 1851. Ce surpeuplement de la prison amena la construction d’une nouvelle aile, appelée aile victorienne.

La prison est tristement connue pour avoir retenu de nombreux prisonniers politiques (ceux qui firent parti de l’insurrection de Pâques en 1916) qui furent exécutés par la suite. De nombreuses pendaisons furent également organisées, juste devant la prison, afin que le peuple puisse y assister.

Kilmainham prison
Voici la façade de la prison. Les deux briques sont l’endroit exact où les prisonniers étaient pendus aux gibets.

Visites guidées de la prison, ça vaut le coup ? 

Bien entendu, la prison de Kilmainham est très appréciée en Irlande et clairement un lieu de pèlerinage des touristes, qui ne veulent pour rien au monde louper cette attraction. Alors, prenez votre mal en patience, nous avons tout de même attendu plus d’une heure et demie avant d’entrer dans le hall principal. Ayant environ trente minutes avant le début de la visite guidée, nous avons erré dans les dédales de l’exposition sur la prison, qui s’étend sur deux étages. Idéal pour se mettre dans le bain avant la visite et découvrir déjà de petits détails, des objets ayant appartenu aux exécutés, et la vie des détenus à l’époque.

Prison Kilmainham

Entre petites anecdotes et histoire sur la prison, notre visite guidée s’est réellement bien passée, j’ai trouvé notre guide tout simplement génial ! Son accent était très compréhensible et vous visitez tout ce qu’il faut à l’intérieur de la prison, allant des simples cellules, à celles des prisonniers politiques, jusqu’à la chambre des condamnés à mort – bien plus grande et agrémentée d’un feu – un lieu qui donne pas mal de frissons !

prison-kilmainham
L’escalier où les gardes faisaient leurs rondes, et permettant d’accéder aux étages supérieurs.

Et le clou du spectacle si je puis me permettre, votre guide vous emmènera dans la cour intérieure de l’aile victorienne, un lieu grandiose malgré les situations déplorables dans lesquelles étaient les détenus. Profitez du temps libre pour visiter chaque cellule et admirer ce bâtiment d’époque.

prison-kilmainham
L’aile victorienne, la dernière construite suite à la recrudescence de prisonniers lors de la Grande Famine.

Grace Gifford et Joseph Plunkett 

Mais, qui sont-ils et pourquoi suis-je amenée à vous parler d’eux ? Lors de votre visite, vous verrez certainement la geôle de ces deux personnes. Celle de Joseph Plunkett se trouve dans l’un des couloirs de la prison, près de la cour centrale, tandis que celle de Grace se trouve justement dans la cour principale. 

josephplunkett

Joseph était à l’époque un nationaliste irlandais, et participa activement – bien que gravement malade – à l’insurrection des « Pâques sanglantes » qui se déroulèrent en 1916. Il fut bien entendu enfermé et condamné à mort.
Son amour pour Grace, protestante convertie au catholicisme, était alors tellement fort qu’il fit la demande exceptionnelle de pouvoir se marier avec celle-ci juste avant son exécution, requête qui fut acceptée. Il se maria donc avec la jeune femme le 4 mai 1916 et fut abattu par les troupes britanniques dans le même temps.

prison-kilmainham
La vierge à l’enfant, sur l’un des murs de la cellule de Grace.

Soyez curieux et jetez un oeil dans la cellule de Grace, elle-même reconnue comme une grande figure de la lutte pour l’indépendance. Vous y trouverez une peinture d’origine, sur le mur de sa cellule, à l’effigie de la Vierge à l’Enfant.

lmvoyager2

Si après votre visite, vous souhaitez vous restaurer (durant le midi ou au soir), je vous conseille vivement le Nancy Hands Bar & Restaurant. Il se trouve à moins d’un kilomètre de la prison. Vous n’avez qu’à longer le Phoenix Park, qui se trouve également tout près de la prison de Kilmainham.

nancy hands bar & restaurant
Mention spéciale au « Chicken and Guinness Pie » , typiquement irlandais, c’était un régal !

Nous y avons mangé pour une somme acceptable, surtout aux vues de la qualité des plats ! Testé et approuvé, n’hésitez donc pas à rentrer dans ce restaurant à l’allure typiquement irlandaise et qui vous fera passer un agréable moment autour d’une bonne tablée.


Découvrir l’article « City trip à Dublin, les incontournables de la capitale ! »


 

blog de voyage

SHARE

Hello, ici Noemi ! Grande passionnée de voyage et de découvertes culturelles et historiques (barbant, avez-vous dit?), mes terrains de jeux favoris restent l’Europe et les Etats-Unis. Avec toujours cette envie de vous donner le courage de vous lancer, vous aussi, afin de réaliser vos rêves.

2 COMMENTS

  1. Nous l’avons visité également sauf que la cour centrale était en travaux. Du coup, nous avions trouvé la visite de la prison un peu rapide et nous étions restés sur notre faim. En tout cas c’est une visite originale et insolite à faire à Dublin.

    • Ah c’est étonnant ! Honnêtement, je pense que le guide y a été pour beaucoup car il était vraiment génial, on buvait ses paroles. On
      sent qu’ils doivent « faire leur ratio » mais ça ne m’a pas gêné plus que ça. J’ai adoré cette visite, j’aime beaucoup les bribes d’histoire
      du genre. Mais oui c’est un endroit à faire, même si la foule de personnes peut en refroidir plus d’un … 🙂

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here