Benjamin et Victor m’ont interpellé par la vigueur du dernier défi qu’ils ont relevé ! M’étant moi-même mise au VTT l’année passée, cela m’a de suite plu et parlé, même si je suis bien loin de leur niveau lorsque je vois ce qu’ils ont accompli ! Rejoindre Budapest à vélo par l’Eurovélo est une idée qui a germé petit à petit, un défi qu’ils ont surtout relevés haut la main ! Vous pensez que cette aventure ne vous est pas réservé ? Benjamin et Victor sont convaincus du contraire ! Rencontres avec deux jeunes Alsaciens inspirants.

(eurovélo voyage)

(eurovélo voyage)

Pouvez-vous vous présenter en quelques lignes ? 

(eurovélo voyage)

Nous sommes Benjamin et Victor, 23 ans, amis avant même de savoir marcher ! Aujourd’hui malgré des différences au niveau de nos parcours scolaires/professionnels, Benjamin étant en dernière année d’école d’ingénieur tandis que je suis technicien en microbiologie, nous partageons tous deux la même passion pour le voyage et les défis en tout genre. Nous pensons qu’avoir une vie tranquille et paisible c’est bien mais ce n’est pas suffisant. Non pas que cela nous déplaise, au contraire, on adore se poser dans le canapé pour regarder Game Of Thrones comme tout le monde ! Mais parfois il faut sortir de la routine et découvrir le monde, découvrir les différentes cultures de notre planète, et bien sûr se découvrir soi-même. Et voyager comble ce manque, ce besoin de s’ouvrir au monde et de vivre de nouvelles expériences. Lifeine en est donc le symbole, puisque cela signifie « LIFE Is Not Enough », qui peut être traduit par « Vivre ne suffit pas ».

(eurovélo voyage)

budapest

(eurovélo voyage)

Pouvez-vous nous parler de votre dernier défi en date ? 

(eurovélo voyage)

Notre dernier défi remonte à l’été dernier, nous sommes allés à Budapest. Mais nous y sommes allés à la force de nos mollets ! Nous avons réalisé ce voyage à vélo en partant de Mulhouse. Il s’agissait donc de pédaler sur 1500 kilomètres, à travers 6 pays, le long de 2 fleuves, dans 3 capitales européennes, et tout ça en 15 jours. Pour ce faire nous avons parcouru un tiers de l’Eurovélo 6 qui relie l’Océan Atlantique à la Mer Noire et qui est la plus longue piste cyclable au monde. Nous sommes donc partis de Mulhouse en France, d’où nous avons longé le Rhin jusqu’au Lac de Constance en Suisse. Puis nous avons rejoint le Danube en remontant vers le nord. Une fois le fleuve rattrapé un peu après sa source, nous l’avons suivi depuis la campagne allemande jusqu’au milieu des montagnes autrichiennes, en passant par Vienne. Nous l’avons ensuite accompagné à travers Bratislava en Slovaquie pour enfin l’abandonner à Budapest en Hongrie. Nous avons exclusivement dormi sous tente durant ce voyage, souvent en campings avec sanitaires, et quelques fois en campings sauvages… à l’exception des jours où nous étions dans les capitales, petits moments luxueux où nous dormions dans des hôtels bons marchés ! Au final, ce voyage s’est révélé être un défi à la fois physique et mental, mais ce fût une super expérience que de voyager en autonomie totale en vélo.

eurovelo

(eurovélo voyage)

Comment vous est venu cette idée ? 

(eurovélo voyage)

Nous voulions préparer un voyage pas trop cher, pas trop loin et spécial permettant de repousser nos limites. Un voyage à vélo dont la piste cyclable traverse l’Europe et qui passait par notre Alsace, c’était une idée certes très spéciale mais plutôt pratique et originale. Benjamin, un peu perplexe aux premiers abords, l’a adopté par la suite.

(eurovélo voyage)

Avez-vous eu quelques problèmes dans la réalisation de ce défi ? 

(eurovélo voyage)

Un voyage tel que celui-ci est quelque chose d’assez extraordinaire puisqu’il nous oblige à sortir de notre confort quotidien et à vivre dans un environnement qui peut parfois devenir un malaise. Vivre ce rythme de vie demande une certaine organisation car notre santé dépend constamment de ce que nous faisons. Ainsi chaque jour, certaines précautions sont à prendre au niveau de l’eau et de la nourriture (que nous pouvions emporter en stock limité) mais aussi au niveau de l’hygiène pour éviter l’humidité, la fatigue et ainsi les maladies. Ne faites pas comme nous, pensez à l’Anti-Moustique, près des fleuves ces gentilles petites bestioles sont partout, absolument partout, et lors de notre passage elles avaient faim…

Mais notre plus gros problème ne se manifesta qu’après notre arrivée à Budapest, quand il nous a fallu trouver un train pour rentrer. En effet, il nous a été très difficile de revenir en train avec nos vélos (à tel point qu’il nous a fallu les démonter et les mettre dans des sacs). Très peu de trains les acceptent en Slovaquie et en Hongrie.

velo-image(eurovélo voyage)

Pensez-vous que c’est abordable pour tout le monde ? Faut-il une préparation particulière ? 

(eurovélo voyage)

Ce voyage s’est préparé de façon plus ou moins rigoureuse au niveau des lieux à visiter et des équipements à amener. Pour l’itinéraire, nous avons suivi l’Eurovélo 6, autant vous dire que la seule chose à déterminer était le timing. Pour faire simple, il nous fallait un planning approximatif des étapes que nous avions à réaliser afin de pouvoir profiter des endroits les plus cools et d’éviter de devoir rattraper un gros retard à la fin. En ce qui concerne la préparation physique et/ou mentale de ce périple, elle fût anecdotique par manque de temps, mais aussi pour montrer que chaque projet peut devenir possible tant que l’on y croit. Parce qu’au final, le plus important dans un BikeTrip, c’est d’avancer à son rythme, de prévoir des étapes accessibles pour éviter toute blessure ou perte de motivation, et enfin de profiter de chaque instant pour en prendre plein les yeux. C’est pourquoi nous pensons et nous affirmons que ce type de voyage est bien accessible à tous !

(eurovélo voyage)

Quel est votre plus beau souvenir de voyage ? Quel est l’endroit qui vous a le plus marqué ?

(eurovélo voyage)

Plusieurs endroits nous ont marqués au cours de cette aventure comme les chutes du Rhin où l’on a pu voir la puissance que la nature peut engendrer avec un simple fleuve. Mais aussi les nombreux monuments de Vienne qui sont simplement grandioses, ou encore les paysages montagneux autrichiens qui ont été des plus dépaysants pour nous autres Alsaciens.

konstanz1

Mais notre plus beau souvenir de ce voyage, le plus marquant, est bien évidemment notre arrivée de nuit dans la ville des lumières qu’est Budapest. Malgré la fatigue, le vent, les courbatures, la faim, nous étions les plus heureux à ce moment-là, heureux d’avoir accompli ce défi, heureux d’avoir découvert un peu plus notre monde et heureux de pouvoir admirer ce magnifique spectacle lumineux que la ville de Budapest nous offrait.

(eurovélo voyage)

Quel est votre prochain défi ? 😋( voyage)

Après un roadtrip (en voiture) aux Etats-Unis et biketrip (en vélo) à travers l’Europe, nous envisageons de nous mettre à la marche et de faire un trek en Islande !


eurovélo

Suivez leur aventure sur le blog : Lifeine.fr ! 

lifeine

 

SHARE

Hello, ici Noemi ! Grande passionnée de voyage et de découvertes culturelles et historiques (barbant, avez-vous dit?), mes terrains de jeux favoris restent l’Europe et les Etats-Unis. Avec toujours cette envie de vous donner le courage de vous lancer, vous aussi, afin de réaliser vos rêves.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here