Partir en road trip dans les 90′ ! 

Ce blog m’a amené à faire différentes rencontres, mais celle ci est particulièrement intéressante ! Bruno est journaliste, il suit mes aventures et les relate dans L’Observateur de l’Arrageois depuis plus d’un an. En lui parlant de mon road trip dans l’Ouest Américain datant d’Août 2015, comme avec les madeleines de Proust, cela lui a rappelé le goût du voyage et il m’a conté celui qu’il a fait avec sa soeur dans les années 1990, au Canada. Un beau voyage que j’avais envie de mettre en lumière, pour la beauté des lieux, pour le souvenir, pour son souvenir, pour son histoire et pour les changements que connaît le voyage ces dernières années notamment avec le boom d’internet et son flux importants d’informations qui change complètement notre façon de « consommer le voyage ».

(partir au canada)

partir au canada


(partir au canada)

partir au canadau début des années 1990, il y avait déjà des jeunes femmes d’un peu plus de 20 ans qui rêvaient de voyages. Le rêve de Christelle, c’était de visiter le Québec. Passionnée par le Grand Nord, par le Canada et ses paysages à  couper le souffle, Christelle avait opté pour le Québec, plus facile d’accès en raison de la langue.

Le premier obstacle (c’est encore le cas des jeunes voyageurs d’aujourd’hui) : le financement. Avant d’organiser concrètement son voyage, la jeune femme voulait être sûre d’avoir les moyens (financiers) de traverser l’Atlantique et de faire le tour du Québec pendant plusieurs semaines.

quebec

Elle a commencé par casser sa tirelire, elle a compté l’argent qu’elle avait sur son livret A… Très insuffisant… Son frère, Bruno, avec lequel elle partageait déjà jeux et passions, voulait bien être du voyage. Lui-même fit le point sur ses finances : un peu mieux mais toujours pas assez. La décision est prise de vendre de nombreux jeux et jouets qui avaient égayé leurs journées d’enfants. De marchés aux puces en brocantes (leurs parents en ont profité pour vider cave et grenier), la cagnotte gonflait. Les parents promettaient de leur côté de financer les repas du périple et tous les anniversaires et Noël passés apportaient quelques billets ou chèques bienvenus.

La deuxième étape consistait à trouver un partenaire plus solide et qui finance une grosse partie du voyage. Le Département (le dispositif devait s’appeler les Défis Jeunes) octroyait une bourse aux moins de 25 ans qui montaient des projets. Très organisée, Christelle a rempli un gros dossier expliquant que ce voyage au Québec servirait de base à une exposition présentée aux élèves des écoles, collèges et lycées de son arrondissement, mais aussi au grand public. Enorme joie quand le Conseil départemental du Pas-de-Calais accepta le projet dans son intégralité !

partir au canada

Le budget était bouclé. Il fallait maintenant organiser le voyage. Dernière bonne surprise : la grande sœur, Marie, se joignait à la petite équipe. Le projet devenait celui d’une fratrie complète !

(partir au canada)

capture-decran-2017-01-02-a-11-50-11Christelle est retournée à ses livres (le Guide du Routard était alors incontournable), ses magazines (surtout Géo), les documents qu’elle avait glanés çà et là, afin d’organiser au mieux la traversée de l’Atlantique et ce mois d’août 1993 que les trois frères et sœurs allaient passer ensemble au Québec. Pas de Web, pas d’Internet au début des années 1990 (encore moins de réseaux sociaux ou de courriels !). Le Minitel n’était pas très utile pour ce genre de recherches. Et téléphoner sur le continent américain était hors de prix !  De multiples courriers ont été envoyés aux offices de tourisme, aux responsables locaux québécois, etc. Il fallait attendre les réponses, réécrire pour avoir plus de précisions et (rarement donc) téléphoner.

Christelle s’en est très bien sortie et a concocté un programme sur-mesure (l’agence Nouvelles Frontières a servi d’intermédiaire uniquement pour le vol aller-retour, la location d’une voiture et les premières nuits d’hôtel à Québec). Trois jours à Québec, la capitale, où atterrissait le vol, puis un road trip (comme on dit aujourd’hui) qui emmenait la petite troupe vers le Nord et l’embouchure du Saint-Laurent. Ensuite direction le lac Saint-Jean pour faire une grande boucle (Saguenay, Laurentides, Estrie, …) qui les ramènerait au point de départ via Trois-Rivières et Montréal. Mais ça c’est une autre histoire… »

(partir au canada)

 (partir au canada)

Si vous avez aimé découvrir l’envers du décor des « road trip » dans les année 1990, n’hésitez pas à nous le faire savoir ! Et surtout, si vous voulez connaître la suite de l’aventure de Bruno et ses soeurs, c’est le moment de nous le dire en commentaires 😉

 

blog de voyage

SHARE

Hello, ici Noemi ! Grande passionnée de voyage et de découvertes culturelles et historiques (barbant, avez-vous dit?), mes terrains de jeux favoris restent l’Europe et les Etats-Unis. Avec toujours cette envie de vous donner le courage de vous lancer, vous aussi, afin de réaliser vos rêves.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here