Petit tour d’horizon concernant la randonnée au Trolltunga que j’ai effectué en octobre 2018 ! C’était un rêve depuis de nombreuses années que d’aller à cet endroit (après mes premiers pas à Drobak il y a quelques années), évidemment, il est mythique. Je vous avoue, je ne m’attendais pas forcément à ça. C’est vraiment magnifique, je conseille à tout le monde de le faire, mais juste de prendre quelques précautions ! 

Le Trolltunga c’est quoi ?

Situé dans le comté du Hordaland, le Trolltunga se traduit par « langue des trolls ». En tapant sur internet « plus beaux lieux du monde » vous êtes déjà tombé sur cet endroit, c’est CERTAIN ! Le dénivelé est de 1250m environ et la randonnée fait 28km (14km A/R), une belle marche mais accessible avec un peu d’envie et de courage ! C’est tout de même un incontournable avec le Preikestolen. La ville la plus “connue” aux alentours reste Bergen qui se situe sur la côte. 

Où se garer ?

3 parkings sont disponibles pour effectuer la randonnée du Trolltunga :

Trolltunga parking

Parking n°1 : Tyssedal, 220 places, 31€ la journée. 

Des transports s’effectuent entre les deux autres parkings. La randonnée fait environ 40km pour un temps estimé de 15H. 

Parking n°2 : Skjeggedal, 180 places, 52€ la journée. 

Des transports (mais pas toute l’année) s’effectue jusqu’au troisième parking. La randonnée fait cette fois 28km pour un temps estimé entre 8 et 12h. C’est à ce parking que nous nous sommes garés. 

Parking n°3 : Magelitopp, 30 places, 62,50€ la journée. 

Ce troisième parking n’est pas accessible toute l’année, il vous permet simplement d’éviter la première partie de l’ascension (la plus violente à mon sens) goudronnée. La randonnée fait 20km à partir de ce partir pour un temps estimé entre 7 et 10h. 

Avec ou sans guide ? 

Je vous laisse regarder le petit graphique juste en dessous qui vous permettra de vous donner une idée concernant les périodes pour faire le Trolltunga. Nous avons fait la randonnée mi-octobre, nous avions discuté lors de notre arrivée en Norvège avec une policière locale. Elle nous a dit que la neige n’était pas encore tombé et que c’était encore possible sans guide 

Trolltunga randonnée

Donc nous avons fait sans. J’avais regardé les conditions météos quelques jours avant d’y aller pour être bien sûre que nous n’ayons pas de neige arrivée là haut, car la montée aurait été plus courte. Il faut juste partir du principe que les journées raccourcissent, qu’il faut donc partir plus tôt (7h grand MAXIMUM en partant du P2) pour réussir à boucler la randonnée au risque de finir avec la lampe frontale. 

Il y a une agence de guide qui se situe sur le parking du P2 (Active Trolltunga).

Arrivées sur la partie haute de la randonnée, le temps s’est totalement dégagé ! Les “flaques” que vous voyez sont en fait de la glace.

Attention, je n’incite en aucun cas une personne à faire le même choix, sans guide, dans ces périodes où cela est recommandé. Cela peut réellement mettre en danger votre vie que de le faire sans guide, dans les périodes hivernales.
Vous pouvez cliquer ici pour lire le témoignage d’une jeune fille qui ne s’était pas du tout préparé à cette randonnée … 

La randonnée

Première étape : la route goudronnée qui zigzague, honnêtement j’ai vraiment cru qu’on allait perdre notre coeur et notre esprit. En fait c’est tellement violent d’un coup qu’on ne s’y attend vraiment pas. Lorsque l’on a pris le rythme (au bout de 30minutes), ça commence à aller un peu mieux.

Route goudronnée de Trolltunga
La route qui zigzague depuis le parking ! Et en tout petit, ma petite soeur. Je montais, je faisais une pause photos en l’attendant, puis je continuais ! 🙂

J’ai adoré cette randonnée pour tous les différents paysages que l’on a été amené à voir. On pense vraiment ne voir que de la montagne pure et dure, mais on passe de grandes étendues type prairies, à un paysage presque lunaire. Le Trolltunga est la finalité, certes, mais j’ai trouvé tellement génial la randonnée pour y arriver. Les lacs, même en hiver, donnent envie de se jeter dedans. 

Des paysages tantôt lunaires, tantôt vertigineux .. Et toujours sous le beau temps !

Je vous avoue que si vous ne randonnez pas beaucoup, prenez les précautions de partir vraiment tôt. Preuve en est, malgré le fait que je fasse du sport depuis des années, je me suis blessée lors de la descente, mon genou a flanché et j’ai fini quasiment sur une jambe les derniers mètres de dénivelés dans les roches. 

Le parcours est « relativement » simple à suivre, des «T» en rouge sont inscrits un peu partout pour vous aider à vous situer. On s’est juste perdu au retour, nous n’arrivions plus à trouver les fameux signes sur les pierres (et … j’avais une patience digne d’un enfant de 2 ans à ce moment).

randonnée trolltunga

Evidemment l’arrivée au Trolltunga est intense. On prend une belle claque, le paysage qui s’offre à nous est juste dingue, cette avancée sur le lac Ringedalsvatnet en fait rêver plus d’un. J’avoue, je n’ai pas fait la maligne au départ, puis j’ai réussi à me détendre pour m’asseoir tout au bord. Mais … je n’étais pas sereine pour un sou !

Le temps

Les conditions météorologiques sont évidemment importantes à prendre en compte pour cette randonnée. Au delà du froid, c’est surtout les endroits sujets à la neige qui pourront vous rendre la vie difficile. Au delà des périodes hivernales, aucun soucis évidemment, le chemin est ouvert et agréable !

randonnée trolltunga
La fin de la randonnée, vous pouvez voir toutes les plaques de glace par terre. Nous avons fini vers 18h, il faisait déjà quasiment nuit. Sur cette photo, nous attaquions la dernière descente dans des roches. Le moment où j’ai le plus souffert vu que je m’étais fait mal au genou dans la montée.

Mi-octobre nous avons quand même été surprise par quelques plaques de glace (on s’en doutait un peu) mais aucune neige. Le soucis là haut c’est que ce ne sont pas des petites plaques de glace. On a assisté à une chute devant nous (bon, cette personne était plongée dans son téléphone donc peu étonnant) mais qui a failli la faire glisser directement dans le lac tellement la plaque de glace était grande. 

Je vous conseille d’utiliser l’application ou le site internet YR ! J’utilisais ça tous les jours qu’importe l’endroit où j’étais en Norvège, hyper simple et intuitif.

Comment s’équiper ? 

Vous avez déjà pu le voir un peu au dessus, je vais vous lister ce que je portais ce jour là et qui me semblait indispensable. Je me suis équipée entièrement chez Decathlon donc je vais vous donner le lien des produits que j’avais ou au moins leurs équivalents. 

 

Decathlon équipement

Lampe frontale PETZL Tikka – 36€ environ

J’étais équipée de cette lampe Petzl car ma soeur me l’avais offerte ! Vous avez l’équivalent chez Decathlon, à 35€, la lampe frontale Trek 900. Indispensable selon moi, comme expliqué plus haut, j’ai bien failli finir cette randonnée à la frontale. Vous avez également quelques modèles à partir de 8€ qui pourront également faire l’affaire.

Lampe trek 900 decathlon

trolltunga

Chaussures de randonnée MH500 Mid Imperméable – 70€

View this post on Instagram

🥾 Je suis en train de finir mon article sur la randonnée ! Il m’aura pris beaucoup de temps mais j’en suis plutôt contente ! . 🌲 J’en ai profité pour mettre le plus de photos possible puisque j’avoue , je n’en avais que très peu sur le site depuis mon retour de voyage ! . 🧥 J’ai fais un gros descriptif de mon équipement justement ! Full @decathlon j’ai mixé plusieurs produits de @trekkingbyforclaz et @quechua ! Je vais vous faire découvrir tout ça, super bon rapport qualité prix ! . #travelgram #blogueusevoyage #blogvoyage #trolltunga #trolltunganorway #trolltungahike #voyageursdumonde #hikingquechua #quechua #octobertravel #voyagenorvege #norway #norvège #voyagenorvege2018 #travelling #photography #voyagerloin #naturephotography #fjord #visitnorway #trolltungaadventures #forclazbackpacking #travelgrammer #travelholic #europe_photography #europe_greatshots #europe_pics #trolltungan #shoesquechua #quechuaoriginal

A post shared by Noemi (@seemly_noemi) on

J’ai beaucoup aimé ces chaussures, l’avantage : le fait qu’elle soit mid est que je me sentais bien maintenue au niveau de la cheville, comme la randonnée n’était pas linéaire, c’était plus agréable. J’avais déjà eu deux entorses auparavant, je souhaitais donc un produit qui monte sur la malléole. En plus elles sont imperméables donc permettent de passer les petites rivières et je les utilisais même dans la neige… elles n’ont pas bougé d’un pouce !

Veste TRAVEL 100 femme 3 en 1 – 60€

Je cherchais un bon rapport qualité prix, qui me permettrait de rester au sec et ne pas avoir trop trop froid ! Meilleur compromis trouvé avec cette veste : tissu enduit 2000 mm (permettant de rester 2h sous une averse) et son système 3 en 1 sera idéale pour les conditions froides (jusqu’à -1°).. Le top, elle m’accompagne dans toutes mes randos ! 

Cache col de ski Adulte – 6€ 

 

Incontournable selon moi, il m’a énormément servi lors de la randonnée. Ça dépend du temps que vous avez évidemment lors de la montée ! J’ai du l’enlever plusieurs fois car là haut il faisait relativement bon quand le jour commence à pointer son nez.

 

 

 

Pantalon Travel 100 – 25€ 

decathlon equipement
Source : Decathlon

J’avais opté pour un pantalon fonctionnel pour tout le voyage (20 jours) qui tiendrait le coup donc je n’avais pas opté pour les pantalons TREK MONTAGNE qui aurait été plus adapté pour le coup. J’ai quand même apprécié celui ci, il m’a bien tenu chaud, la coupe était agréable pour marcher. J’avais mis un sous vêtement long thermique pour être sûre de ne pas avoir froid. 

Bandeau de ski Timeless – 8€

bandeau ski decathlon

Ayant les oreilles rapidement touché par le froid, j’ai du opté pour ce bandeau de ski, doublé en polaire. Je n’ai pas trop le choix étant donné mon inconfort qui arrive aux oreilles dès que les températures descendent. Sinon vous pouvez opter pour le bandeau de Trek 100 qui sera parfait pour ce genre de randonnée et moins épais. 

J’espère que cet article vous aura amené pleins d’éléments de réponses sur le Trolltunga ! J’aimerai beaucoup avoir l’occasion de le faire en plein été mais j’ai d’autres projets avant, comme celui de réussir à aller voir les orques tout là haut, en Norvège 🙂

 

SHARE
Hello, ici Noemi ! Grande passionnée de voyage et de découvertes culturelles et historiques (barbant, avez-vous dit?), mes terrains de jeux favoris restent l'Europe et les Etats-Unis. Avec toujours cette envie de vous donner le courage de vous lancer, vous aussi, afin de réaliser vos rêves.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.